Teigne sur poireau

 

Acrolepiopsis assectella


La teigne du poireau est encore dénommée "ver du poireau". C'est un papillon nocturne d'environ 1,6 cm d'envergure qu'il ne faut pas confondre avec la teigne des Crucifères. Le papillon de la teigne du poireau se reconnaît grâce à un point blanc sur les ailes.

Sa larve (environ 1 cm) est une chenille qui creuse des galeries à l'intérieur des feuilles qui sont lacérées. Ensuite, elle pénètre dans le cœur du poireau et la plante dépérit.

Les premières pontes ont lieu en mars-avril, mais les populations sont réduites et les dégâts peu importants. Les deuxièmes pontes ont lieu courant juillet, et ce sont les plus dangereuses. Parfois, une troisième génération apparaît en octobre.

La teigne passe l'hiver sous forme adulte dans les débris végétaux. Un hiver doux est favorable à sa survie. La teigne peut aussi s'attaquer à d'autres Liliacées : oignon, ail, échalotte...

[intégrer photo teigne adulte/larve dans la feuille (si possible avec déjections et fenêtre blanche — petit morceau d'épiderme blanc décollé avec mine dessous)]

 
  • - Établir une rotation longue (5 à 7 ans) en excluant durant cette période toutes les sortes de Liliacées (ail, oignon...)
  • - Possibilité de "durcir" les plants en les exposant 24h au soleil entre l'arrachage et la plantation.
  • - Utiliser un plant sain.
  • - Possibilité de capturer les mâles grâce à des pièges delta : les mâles sont attirés par des phéromones spécifiques et se collent sur les plaques engluées [insérer photo de piège delta]. Les pièges doivent être disposés quelques centimètres au-dessus des feuilles du poireau. Ces pièges permettent aussi de repérer les vols.
  • - Protection avec un filet anti-insecte pendant les périodes de ponte les plus critiques (juillet à septembre).
  • - Avoir un environnement propice à l'accueil de la faune auxiliaire.
  • - Détruire les résidus de culture.
  • - L'irrigation par aspersion limite les pontes car le papillon ne pond que sur des poireaux secs.

Pour plus d'informations, consultez toujours le bulletin de santé du végétal

 

En Agriculture biologique, il existe des produits homologués pour lutter contre la teigne. Il sont tous à base de bactéries Bacillus thuringiensis (var. kurstaki).

Les produits à base de bactéries Bt sont spécifiques des chenilles phytophages et n'ont pas/peu d'impact sur les autres êtres vivants.
Ces produits sont efficaces uniquement sur les jeunes chenilles. De plus, il faut les utiliser avant que les chenilles ne pénètrent dans le fût du poireau car ils n'agissent que par ingestion. Ces produits agissent pendant 5 à 10 jours : 5 jours en cas de période sèche, de fort ensoleillement (les UV détruisent les bactéries).
Il est conseillé de traiter par temps couvert ou le soir, et de de renouveller le traitement régulièrement.
Le seuil d'intervention est fixé à 15/20 papillons pris au piège par semaine.

Le Spinosad (SUCCESS, MUSDO 4), homologué en AB pour lutter contre le thrips du poireau, semble avoir une efficacité sur la teigne, mais il n'est pas autorisé pour cet usage.

Tableau des produits phytosanitaires spécifiques à cet usage

Dernière mise à jour le 06/07/2017