Mildiou sur échalote

 

 

Peronospera destructor

Symptômes
Le mildiou est une maladie qui apparaît sur le feuillage. Les premiers symptômes s'observent à partir de mai. Sur le milieu des feuilles, des tâches claires allongées apparaissent. En conditions humides, elles se couvrent d'un duvet gris-violacé. La feuille peut ensuite se dessécher complétement ce qui affecte le développement des bulbes.
La maladie apparaît par foyers qui sont plus clairs que le reste de la culture.

Conditions favorables
Le champignon se conserve pendant 4/5 ans sur les débris de culture. Il se conserve aussi sur les bulbes récoltés en cours de conservation (sans que cela soit visible).
Comme tous les mildious, les conditions favorables à la contamination sont :

  • - une hygrométrie élevée (95% pendant au moins 11h)
  • - une température douce (entre 4 et 25°C)

Les spores de ce champignon ne peuvent se déplacer que dans l'eau.

 
  • • Respecter une rotation longue : 5 ans si possible

  • • Le feuillage doit rester mouillé le moins longtemps possible et l'aération doit être maximale
    • - pas trop de fertilisation azotée (pas trop de feuillage)
    • - pas de plantation trop dense
    • - désherbage soigné pour une bonne aération

  • • Utiliser des variétés résistantes :
    Les variétés suivantes sont citées de la plus sensible à la moins sensible.
    Jermor→ Longor→ Mikor→ Arvro
    + sensible + résistante
  • • Utiliser des plants sains

  • • Éliminer les sources de contamination (résidus de culture)

  • • Autres actions possibles :
    • - Thermothérapie : avant plantation, trempage des bulbilles pendant 2 heures dans de l'eau entre 40 et 43°C. A faire 15 jours avant la plantation
    • - Planter tôt (première quinzaine de mars) afin que la plante ait déjà bien poussé avant l'arrivée de la maladie (en mai généralement)
 

Pour plus d'informations, consultez toujours le bulletin de santé du végétal

 

Avant de lire la liste des produits utilisables, suivez le lien : la lutte anti-mildiou

Les produits bénéficiant d'une AMM pour cet usage sont tous des bouillies bordelaises.

Certains autres produits, homologués contre la bactériose de l'échalote mais pas contre le mildiou, ont cependant un effet anti-mildiou. Ces produits sont à base d'hydroxyde de cuivre (KOCIDE 35 DF) ou d'oxyde de cuivre (NORDOX 75 WG JARDIN)


Tableau des produits phytosanitaires spécifiques à cet usage

Dernière mise à jour le 06/07/2017

Certains engrais peuvent être intéressants dans la lutte contre le mildiou : certains produits dont la fonction première est d'être des engrais sont généralement des stimulateurs de croissance voire des éliciteurs (produit stimulant les défenses naturelles des plantes).
Ex :
- Stimulase (firme Agronutrition)
- Prev-B2 (firme VALAGRO)
- Defensys maraîchege (firme Pprochim)

D'autres engrais sont efficaces à cause du cuivre qu'ils renferment.
Ces produits bien qu'étant des engrais ne sont pas pour autant non toxiques

Ex : Cuivrol

Mentions d'avertissement : DANGER

Mentions de danger :

  • H332 : Nocif par inhalation
  • H318 : Provoque des lésions oculaires graves
  • H400 : Très toxique pour les organismes aquatiques
  • H410 : Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme

Le Chitosan est une substance de base utilisable en AB.
Il est obtenu à partir de la carapace des crabes. C'est un stimulateur naturel des défenses des plantes, intéressant dans la lutte contre les maladies fongiques et bactériennes des légumes.

Il s'utilise dans les conditions suivantes :
- en plein champs et sous abri
- du développement des feuilles au développement des fruits
- 0,1 à 0,4 kg/ha de substance active
- 4 à 8 applications à intervalle de 14 jours
- pulvérisation à bas volume (200 à 400 l/ha)

Dernière mise à jour le 10/04/2018